Diese Seiten sind für das Querformat optimiert. Bitte drehen!

Les gélifiés – un passé long et mouvementé

Le chemin qui a mené à la naissance de l’«Ours d’or», le bonbon gélifié le plus populaire et le plus connu de HARIBO, remonte très loin. On en retrouve ses origines il y a 2000 ans. Dès l’Antiquité, on savait préparer des douceurs: les Grecs et les Romains s’adonnaient volontiers à la gourmandise avec des petits gâteaux sucrés au jus de dattes ou au miel ou trempés dans du jus de raisin. Au Moyen Age, on connaissait toutes sortes de pains d’épices. Enfin, au XVIème siècle, les navigateurs rapportèrent la fève de cacao d’Amérique Centrale en Europe.

Le sucre de canne – produit de luxe pendant longtemps

Originaire du monde arabe, le sucre de canne parvint en Europe via Venise aux alentours de l’an Mil, et resta longtemps un produit de luxe que seules la noblesse et la haute bourgeoisie pouvaient s’offrir, comme épice ou comme médicament. Pour cinquante kilos de sucre de canne, on payait au XIVème siècle l’équivalent d’environ 1200 euros.

Le sucre de betterave – le luxe se démocratise

Il faudra longtemps pour que le sucre, produit de luxe, devienne accessible au plus grand nombre. En 1806, le Blocus continental imposé par Napoléon interrompt les importations de sucre de canne depuis les grandes régions productrices de l’Outre-mer. On adopte alors, surtout en Allemagne, le sucre de betterave dont la production n’a été mise au point qu’au milieu du XVIIIème siècle. Grâce à cette nouvelle matière première, le sucre devient, dès le milieu du XIXème siècle, un produit abordable et d’usage quotidien.

La gomme arabique, indispensable pour les gélifiés

Au XIXème siècle, des confiseurs inventifs découvrirent que l’on pouvait combiner le sucre avec la gomme arabique, résine d’un d’acacia originaire d’Afrique, d’Asie et d’Australie. La gomme arabique la plus propre et la plus limpide venait de la province de Kordofan au Soudan. Cette résine brute était nettoyée, préparée et cuite avec le sucre. En ajoutant des arômes de fruits et d’autres parfums, on obtint les premières gommes gélifiées aux fruits : les ancêtres des fameux gélifiés HARIBO.

Gélatine, amidon, agar-agar – les alternatives à la gomme arabique

Les bonbons gélifiés d’autrefois, fabriqués à partir de gomme arabique, avaient une texture particulière et leurs goûts étaient différents des bonbons gélifiés actuels. L’extraction de la gomme arabique a fini par devenir tellement coûteuse qu’il a fallu chercher d’autres ingrédients de base en confiserie. Depuis les années 1980, HARIBO utilise en règle générale de la gélatine pour la fabrication de ses différents gélifiés. Cette gélatine est exclusivement d’origine porcine. Certains gélifiés sont aussi fabriqués avec de l’amidon ou de l’agar-agar, extrait d’une variété d’algue tropicale. L’ingrédient principal des gélifiés, la gélatine, ne contient ni lipides ni glucides. Un demi-litre de gélatine pure n’apporte que 40 calories. Selon les scientifiques, la gélatine pourrait en outre prévenir durablement l’arthrose. Consommée régulièrement, elle renforcerait la peau et les tissus.

Fabrication

Voilà comment les OURS D'OR se retouvent en sachet!

en savoir plus sur la fabrication
Le navigateur que vous utilisez est obsolète. Veuillez choisir un navigateur plus récent afin de pouvoir visualiser correctement le contenu de ce site web.