Diese Seiten sind für das Querformat optimiert. Bitte drehen!

La réglisse, or noir végétal

L’histoire de la réglisse remonte à plusieurs siècles. On l'évoquait déjà dans les traités chinois d’herboristerie traditionnelle. On la retrouve également dans des papyrus égyptiens et on en aurait même découvert dans la tombe de Toutankhamon (1347–1339 avant JC). Ses propriétés curatives étaient aussi appréciées en Mésopotamie : elle était utilisée pour soigner les rois assyriens, comme le décrivent des tablettes d’argile datant du VIIème siècle avant notre ère.

Etancheur de soif et ravitaillement pour les militaires

Théophraste (369–285 avant JC), disciple d’Aristote et père de la botanique, écrit dans son «Historia plantarum» que la «racine scythe» (= la réglisse) a la capacité d’apaiser la soif de celui qui la garde dans sa bouche. C’est pourquoi, avec celle-ci et du fromage de lait de jument, les Scythes peuvent, dit-on, cheminer pendant onze ou douze jours sans boire.» . Les armées d’Alexandre le Grand (356–323 avant JC), lui aussi disciple d’Aristote, auraient surmonté les périodes de manque d’eau de leurs longues campagnes grâce à cette même réglisse. Dans les légions romaines, les rations de réglisse faisaient également toujours partie du ravitaillement quotidien.

Du statut de remède à celui de plaisir alimentaire

De nombreux médecins grecs et romains louent les mérites de la racine de réglisse comme remède contre la toux ou les rhumes. Au Moyen Age, on lui attribuait des pouvoirs magiques et des guérisons miraculeuses. Sa couleur brun foncé ou noire a contribué à lui donner cette mystérieuse réputation. Comme on ne pouvait s’expliquer «scientifiquement » ses propriétés curatives, on supposait là quelque sorcellerie ou l’oeuvre du diable, de sorte qu’elle a été de moins en moins utilisée. A la Renaissance, elle est revenue en grâce et devenue une «médecine douce» populaire. Sous le règne d’Elizabeth Ière (1533-1603), elle était cultivée jusqu’en Angleterre. Elle est évoquée aussi dans les premiers ouvrages scientifiques. C’est ainsi qu’un traité de botanique du XVIIème siècle décrit la réglisse, sa culture et les utilisations de l’extrait de sa racine.

En 1760, dans la petite ville anglaise de Pontefract, un pharmacien inventif du nom de George Dunhill commença à élaborer des produits à base de réglisse qui n’étaient plus destinés à des usages médicaux. En ajoutant du sucre et d’autres ingrédients à l’extrait de la racine diluée, il inventa les «Pontefract Cakes», qui sont aujourd’hui encore une sucrerie populaire, et du même coup, les réglisses telles que nous les connaissons aujourd’hui. Chez HARIBO, la fabrication de produits à la réglisse a débuté en 1925 avec le fameux «Bâton de réglisse» portant l’inscription «HARIBO». Les célèbres rouleaux de réglisse et beaucoup d’autres confiseries à base de réglisse suivirent bientôt. Depuis 1972, la société «Dunhills Limited» et ses «Pontefract Cakes» font également partie du groupe HARIBO.

Fabrication

Voilà comment les OURS D'OR se retouvent en sachet!

en savoir plus sur la fabrication
Le navigateur que vous utilisez est obsolète. Veuillez choisir un navigateur plus récent afin de pouvoir visualiser correctement le contenu de ce site web.