Combien d’étapes faut-il pour fabriquer un bonbon ?

Découvrez les coulisses de la production chez HARIBO

Une employée vérifie les figurines gélifiées une fois versées dans les moules
Une employée vérifie les figurines gélifiées une fois versées dans les moules

Les gélifiés : une variété de couleurs

Depuis plus de cent ans, nos bonbons gélifiés apportent bonheur et plaisir dans le quotidien de nos consommateurs. Le monde des gélifiés n’a cessé de s’agrandir et de se renouveler, pour que chacun de nos Fans y trouve son bonheur.

La production : l’amour du détail

Comment crée-t-on un bonbon ? A l’origine de chaque produit HARIBO, il y a d’abord l’idée créatrice d’un chef de produit. Chaque nouveauté est d’abord dessinée à la main, puis l’esquisse est numérisée et transformée en modèle 3D. Les données du modèle sont ensuite transmises à une fraiseuse High-tech qui sculpte la forme dans du plâtre. A partir de ce prototype, plusieurs centaines de matrices en plâtre seront produites pour une future production.

Les figurines : toutes issues d’un même moule

Le mélange gélifié liquide est versé dans des moules après avoir été coloré grâce à des extraits de fruits et de plantes. Pour pouvoir verser ce mélange dans un moule, on utilise des « moules en amidon ». Les parois de ces moules plats sont recouvertes d’amidon de maïs, qu’on qualifie ici de « poudre ». Lors de la production, des matrices en plâtre aux formes des bonbons sont pressées dans l’amidon où leur forme reste imprimée créant ainsi les moules négatifs. Les moules sont ensuite transportés par des chaînes vers la station de production suivante où des buses y répartissent en quelques secondes le sirop aux fruits. Les bonbons doivent ensuite durcir pendant une longue période dans des salles de séchage, c’est ce que l’on appelle l’étuvage. Les gélifiés sont ensuite enrobés d’une couche de cire d’abeille qui leur confère leur aspect brillant et évite qu’ils ne collent entre eux.

Des moules spéciaux – formées sous haute pression

La production de bonbons par extrudeuse suit un parcours quelque peu différent : le mélange gélifié liquide est projeté à haute pression par des buses avant d’être pressées pour obtenir la forme souhaitée, par exemple un rouleau gélifié aux fruits.

La réglisse : l’or noir

Les produits à la réglisse tiennent leur saveur typique à la fois sucrée et épicée du bois de réglisse. Ces racines sont séchées, râpées, puis bouillies dans de l’eau. Le liquide noir ainsi obtenu est ensuite versé dans des moules pour obtenir des blocs. HARIBO travaille ensuite ces blocs de réglisse pure de 5 kg durs comme de la pierre pour élaborer les réglisses que tout le monde connaît et apprécie.

Une saveur délicieusement épicée

Chez HARIBO, les blocs de réglisse sont tout d’abord réduits en petits morceaux, puis dissouts dans de l’eau bouillante. Pour obtenir la saveur incomparable des friandises à la réglisse, il convient d’utiliser au moins 3 % de suc de réglisse (extrait de bois de réglisse). Selon le produit, on y ajoute d’autres ingrédients: sucre, sirop de glucose, farine de blé, amidon modifié ou gélatine, et divers arômes. La consistance et la malléabilité de la réglisse sont déterminées par la proportion d’amidon ou de gélifiant.

La production : d’infinies combinaisons

En fonction de la réglisse que l’on souhaite obtenir, on fait subir à la pâte noire différents processus : on peut la verser dans divers moules (voir la production des gélifiés) ou la mettre en forme dans une presse ou une extrudeuse, puis la sécher, c’est le cas du Rotella, notre fameux rouleau de réglisse. Ce sont ces extrudeuses modernes qui produisent les bandes, lacets, lanières, tubes pleins ou fourrés que sont les rouleaux, bâtons ou torsades HARIBO. Grâce à ses combinaisons avec des gélifiés aux fruits, du sucre, de la noix de coco ou du sel, HARIBO propose un large assortiment de confiseries à la réglisse.

La guimauve : un plaisir doux et léger

L’assortiment de guimauves HARIBO est regroupé sous la marque iconique Chamallows. Le célèbre bonbon voit le jour en France en 1971.

La production – Notre expérience de la tendresse

Pour commencer, on fait chauffer du sucre avec du dextrose, également appelé glucose. On ajoute ensuite d’autres ingrédients en fonction de l’apparence et de la saveur que l’on souhaite obtenir. La pâte est ensuite placée dans une machine pour y être battue jusqu’à l’obtention d’une consistance mousseuse. Une autre machine se charge ensuite de presser et de découper la guimauve dans la forme souhaitée. C’est ainsi que sont par exemple produits les très appréciés Chamallows Cocoballs. Au terme d’une courte période de séchage, la guimauve déploie toute sa saveur et sa tendre consistance. En trempant les Chamallows dans du chocolat liquide, on obtient les délicieux Chamallows Choco.

MAOAM : la pâte à mâcher que l’on aime

Qui dit pâte à mâcher, dit MAOAM. Les produits de cette marque culte font depuis 1986 partie de l’assortiment HARIBO.

La production – À pleines dents

Pour produire des bonbons MAOAM, on procède au mélange de différentes sortes de sucre dans de l’eau que l’on fait ensuite chauffer. On ajoute ensuite au mélange les autres ingrédients tels que le gélifiant et un peu de graisse, avant qu’une machine ne se charge de mélanger le tout vigoureusement. La pâte à mâcher est ensuite étirée et passe à travers un long tunnel refroidissant. L’étirement et le refroidissement confèrent à la pâte à mâcher sa consistance souple et sa couleur blanche. La pâte à mâcher des MAOAM Pinballs est-elle pressée dans un moule rond. Il ne reste à présent plus qu’à recouvrir les bonbons de différentes couleurs et d’une solution sucrée pour les dragéifier et qu’ils soient croustillants à l’extérieur !

Environ 1000

... Produits HARIBO différents dans le monde.

Une grande variété de produits HARIBO

The page you are viewing does not match your location. Click here to select your country and see the content for your location.